Rechercher
  • June

Vrai ou faux voyant / médium ? Les 8 clés pour éviter les arnaques à la voyance

Dernière mise à jour : 7 mars

« N’est pas Voyant qui veut » : du bout de papier reçu dans sa boîte aux lettres pour trouver le grand amour grâce à des potions ou à des envoûtements aux offres de voyance "gratuites" par téléphone, qui vous promettent monts et merveilles pour 5 euros la minute, il n’y a qu’un pas… Derrière ces pratiques se cachent souvent des individus peu scrupuleux qui abusent de la détresse de nombreuses personnes en quête de sens et de réponses.

Voici 8 précieuses clés pour faire la différence entre vraie et fausse voyance et éviter ainsi les arnaques.


CLÉ N°1 : BANNIR LA VOYANCE PAR TÉLÉPHONE ET LES NUMÉROS SURTAXÉS

Eviter les voyants par téléphone, notamment ceux joignables avec des numéros spéciaux ou surtaxés et qui appliquent au passage des coûts exorbitants avec un goût de « reviens-y ».

Ces pratiques très anciennes émanent de sociétés spécialisées dans ce type d’arnaques. Derrière le combiné ? Des personnes lambda sans aucun don médiumnique qui répondent à la chaîne à des clients volontaires pour se faire plumer.

Ce type de pratique nuit littéralement aux voyants « honnêtes » qui font ce métier pour aider et non pour s’enrichir.


CLÉ N°2 : SE MÉFIER DES VOYANTS QUI FONT DU PERSONNEL BRANDING

ET SUR-COMMUNIQUENT SUR LEURS DONS

TV, radio, articles de presse, livres : pour promouvoir leurs talents et se faire beaucoup d’argent, certains « faux voyants », n’hésitent à se vendre à tout prix via tous les canaux de communication possibles pour « ratisser large », comme on dit.

En voyance, le bouche-à-oreille ou les avis Google sont plus fiables que toute autre forme de notoriété.

Un bon medium / voyant ne cherche pas à se faire beaucoup d’argent car il sait que ses clients lui sont envoyés par des forces supérieures et viennent à lui au bon moment.

Par conséquent, il ne peut pas planifier un chiffre d’affaire sur la base d’un nombre précis de consultations ou encore déterminer un salaire mensuel à l’avance.

S’il réfléchit ainsi, il tombe dans une logique trop financière et va à l’encontre de ses valeurs et principes altruistes.


CLÉ N°3 : ÉVITER DE MULTIPLIER LES SÉANCES DE VOYANCE

Un bon voyant se consulte une ou deux fois par an, comme un ostéopathe.

Si vous revenez trop souvent consulter votre médium - voyant, si vous multipliez les séances de voyance, c’est que les réponses fournies initialement n’étaient pas justes et ne faisaient pas écho en vous.

Le vrai voyant / médium ne fait que lire ce que votre âme sait déjà et le fait émerger dans votre conscience. Il n’invente pas les informations auxquelles votre âme ne lui donne pas accès.

C’est pour cela qu’il est parfois difficile pour un voyant / médium d’apporter des réponses à des questions portant sur du très très long terme.

Si l’information n’est pas disponible, il doit pouvoir vous le dire et cela signifie que votre âme ne souhaite pas encore révéler à votre conscience l’information que vous cherchez.

Savoir tout l’avance est parfois le meilleur moyen pour que les événements attendus n’arrivent finalement pas. L’univers à des plans pour vous mais encore faut-il le laisser vous faire des surprises !

CLÉ N°4 : UN VRAI VOYANT / MÉDIUM NE SE POSITIONNE PAS COMME UN GOUROU.

Il y a quelque chose que nous possédons tous : le libre arbitre.

Nous l’utilisons à chaque instant dans notre vie et plus largement dans notre chemin de vie. Personne ne peut vous dicter vos choix.

Un « bon » voyant / médium va plutôt vous parler des suites et des conséquences de votre présent sur votre avenir. Si vous décidez de modifier votre situation actuelle, les conséquences de cette prise de décision seront alors différentes.De cette façon, vous ne vous rendez pas esclave d’un destin tout tracé, vous avez toujours la possibilité de choisir.


CLÉ N°5 : UN VRAI VOYANT / MEDIUM VOUS PRÉDIT AUSSI DES CHOSES NÉGATIVES

"Vous allez rencontrer l’amour, être riche" et j’en passe … un vrai voyant / médium doit vous donner des informations précises, être capable de vous résumer de façon claire votre situation actuelle (sans vous tirer les vers du nez par des questions détournées) avant de se prononcer sur votre avenir amoureux, professionnel ou financier, spirituel, familial, intime et personnel, etc. Il doit commencer par établir un bilan de votre situation pour être ensuite capable de vous annoncer du bon comme du mauvais ! En voyance, la temporalité est souvent différente et l’avenir peut parfois se conjuguer au présent, ce qui rend parfois les datations exactes difficiles pour les voyants - médiums.


CLÉ N°6 : ÉVITER DE CONSULTER PLUSIEURS VOYANTS / MEDIUM DIFFÉRENTS

Comme tout à chacun, les véritables voyants - médiums ont des dons de voyance très différents : certains ont des visions, d’autres entendent des bruits, sons, voix, d’autres ressentent physiquement les émotions d’autrui et les événements de l’avenir qui y sont associés. Multiplier les voyants / médiums risque de vous perdre. Retenir et consulter deux voyants / médiums, c’est amplement suffisant pour recouper les informations et vous assurer que l’on ne vous dit pas n’importe quoi.


CLE N°7 : UN VÉRITABLE VOYANT NE DOIT PAS VOUS DEMANDER DE REVENIR.

Nous allons voir le médecin quand nous sommes malade. Il nous donne des médicaments et nous n’avons pas besoin de le consulter à nouveau, sauf si notre cas est déjà grave au départ.

Le véritable médium ne doit pas susciter de dépendance à la voyance. Vous pouvez tout à fait demander une précision suite à une séance de voyance, mais ça s’arrête là.

Le voyant / medium doit plutôt vous demander de le tenir au courant pour s’assurer que ses visions sont justes.


CLÉ N°8 : LE BOUCHE A OREILLES

Un bon voyant, ça se partage. N’hésitez pas à faire fonctionner le bouche à oreille, car l’univers mettra sûrement sur votre chemin la personne adéquate.



61 vues0 commentaire